AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité


MessageSujet: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   Ven 10 Mai - 23:37


Yook Jae Hwa ▬ Cho Ryeong Gyu

La Mort. Quelque chose que tout le monde redoute plus ou moins. Mais dans son cas là, Ryeonggyu elle, en avait même remis en cause sa propre vie. Pourquoi vivre quand on sait que de doute façon, tout va se finir ? Pourquoi vivre alors que tout va périr autour de nous ? Pourquoi continuer de se battre contre la vie quand les ou la personne la plus chère qu'on avait est morte ? Tellement de questions qui restent sans réponses pour la plupart d'entre nous.

Ce jour-là, elle était sortie assez tard se son travail, elle travaillait maintenant au Cat's Eyes et cherchait à retrouver un rythme de vie plus ou moins normal ce qui était assez compliqué en soi. Depuis son voyage à l’hôpital psychiatrique, le monde lui semblait si sombre, lugubre, si dur et sans issues. Elle avait réussi à se prendre en main jusqu'à ce qu'elle rencontre ces jumeaux. Rian lui faisait tellement penser à sa soeur jumelle que ça en devenait perturbant pour sa santé mentale, celle-ci se détériorait de jour en jour et son esprit réclamait sa moitié. Ryeong souriait moins qu'avant ça c'était clair, elle se sentait vide et seule, incapable de surmonter cela encore une fois. Tellement impuissante et faible, se répétait-elle intérieurement à chaque minute. Elle était très nostalgique de ces moments ou elle pouvait rire. Ce jour-là donc, elle décida de faire un tour au cimetière pour pouvoir pleurer, une bonne fois peut être, mais pas pour toutes. Elle s'agenouilla et laissa son buste aller en avant pour finalement finir affalée sur l'emplacement où était la tombe. Elle espérait intérieurement qu'un jour, cette moitié se relève et la prenne dans ses bras en la rassurant, que tout irait bien maintenant. Mais il n'en était rien. Alors elle pleurait juste, elle criait de toutes ses forces, accusant sa soeur de l'avoir abandonnée, frappante par terre et finalement s'arrachant les cheveux.

Tout le monde a un moment d'écart pour pouvoir continuer sa route plus serein.

Vers vingt et une heures trente, elle était finalement en train de traîner dans les rues pas du tout sécurisantes de Sunam, ne sachant pas quoi faire, n'ayant pas du tout la tête à rentrer seule chez elle. Ou même rentrer tout simplement. Où aller ? Que faire. Il fallait reprendre ses esprits, aller de l'avant et recommencer à sourire comme je le faisais hier se disait-elle. Puis tout en marchant, elle apercevait une vive lumière rose et bleue qui clignotait et qui dessinaient les caractères de "noraebang" (karaoke), Ryeong eut un petit rictus. Elle entra. Observa ce qu'il se passa aux alentours, et se décida à se prendre une salle à elle toute seule. La coréenne s'installa confortablement sur la longue banquette en attendant qu'on lui ramène ses deux bouteilles de vodka, elle ne pouvait pas s'amuser sans quelque chose pour la pousser. Une femme qui boit c'est vulgaire mais une femme qui ne rit pas (même toute seule) c'est déprimant et fatiguant.

La belle s'enfila donc une demi bouteille de vodka avant de mettre en route de lecteur de musique, elle enleva son manteau et se mis a danser frénétiquement sur des chansons qu'elle connaissait bien, boom boom like it like it muzik muzik ! criait elle sans aucun rythme. Il fallait vraiment pas la laisser boire, ça devenait une vraie tornade effrontée. Elle courait partout, se roulait par terre, sautait sur la banquette visiblement épuisée et victime de ses talons qui lui valurent deux ou trois chutes. Puis, elle s'arrêta sur un air de Thumbs Up, face à l'écran. Lacha le micro comme si plus aucun de ses muscles de répondaient à ses ordres. La bouche entrouverte, elle écarquilla les yeux avec un air dramatique et se dirigea dehors en sautillant tel Bambi. Elle eut une idée (c'est le moment d'avoir peur). Elle sortit dehors et observa les gens qui passaient qui, pour la plupart d'entre eux étaient en tenues de soirée. Elle cherchait quelque chose, mais quoi ? Ah oui. Une victime à embarquer dans son délire.

Ce soir elle ne voulait pas dormir et voulait s'amuser, quitte à partir n'importe où avec n'importe qui pour faire on ne sait quoi. Jesus Christ, quelle précision. Elle avança dans la rue piétonne d'un pas décidé vers un jeune homme qui avait l'air d'avoir son âge à peu près mais pas trop douteux, elle ne voulait pas s'attirer d'ennuyer, et finir séquestrer dans une cave c'était pas trop son délire. Après, chacun ses hobbies, elle ce qui la rendait heureuse c'était l’élevage de chèvres, y en a qui leur hobbies sont plus .. poussés. Hi! s'exclama - t - elle toute heureuse. moi c'est Ryeong Gyu, Cho Ryeong Gyu. Mais en fait tu peux m'appeler Ryeong si tu trouves ça trop long ! et toi ? je vous assure que des gens qui se présentent comme ça devant vous ça n'arrive pas tous les jours. Quand ça arrive (surtout quand c'est une jolie fille) il faut saisir l'occasion, c'est le moment de vivre des trucs bizarres en une nuit ! Elle prit alors la main du jeune homme pour l'emmener avec elle dans le karaoke.


Dernière édition par Cho Ryeong Gyu le Mer 22 Mai - 20:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 03/05/2013
Messages : 56
Avatar : Kim Him Chan (BAP)
Pseudo : MyPandaa


MessageSujet: Re: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   Sam 11 Mai - 11:04



L’émission de radio de cette nuit avait été plutôt calme. Tranquillement posé dans le petit studio, seul face à son micro, casque sur les oreilles, Jae Hwa avait parlé avec un certain nombre d’auditeur. Sans qu’il y ait la moindre once de narcissisme là dedans, Jae Hwa éprouvait toujours un certain soulagement à entendre le son de sa propre voix. C'est-à-dire que durant ses années d’internement, il avait observé un silence quasi religieux pendant presque trois années… Et que pendant un long moment « les voix » s’étaient substituées à la sienne dans le coquillage de ses oreilles…

Le thème de la soirée avait semblé être celui de la famille. Il y avait eu des mères en plein baby blues ou dépression post-natale… Des maris floués de leurs droits parentaux par une mère parfois abusive, des ventres stériles pour venir pleurer leur cocon vide et toute sorte d’autres âmes en peine qui avaient trouvé une sorte d’exutoire à venir exprimer leur chagrin, le partager avec d’autres, avec lui… Et sur lui aussi ces échanges agissaient comme une thérapie. C’était bon d’avoir l’impression d’être utile à quelqu’un, même à un parfait inconnu. Et il ne se prenait pas pour un psy avec eux… Il ne leur fournissait pas de réponse… Juste une écoute et des conseils pour se tourner vers des personnes compétentes.

Bref… La nuit était donc pas mal avancé lorsqu’il était sortit du studio et qu’il avait commencé à errer en ville. C'est-à-dire que d’ordinaire il rentrait directement chez lui mais chaque fois ça le rendait un peu plus nauséeux. Etre enfermé entre ces murs blancs faisait toujours glisser le long de son échine quelques sueurs froides dont il avait du mal à se défaire… Un tremblement nerveux, comme s’il avait été un drogué en manque et au fond, il y avait un tout petit peu de ça puisqu’il était en période de sevrage des médicaments dont on l’avait bourré pendant trois ans. Ho, il ne s’en débarrasserait jamais tout à fait. C’est normal et il l’avait accepté. Pas question de repartir en rupture psychotique. Il avait en quelque sorte « une mission » à faire ici.

Retrouve son frère était tout ce qui devait le motive. Mais voilà, pour en revenir au médoc, les doses qu’il devait prendre à présent étaient moins fortes et son corps trop habitué avait du mal à se séparer de cet état cotonneux que quelques anti-psychotropes avaient sur lui. Peu importe… Au moins se sentait-il clair. C’était important parce que pendant ces dernières années il avait sans cesse eu cette impression de se retrouver loin sous le niveau de la mer, observant de manière trouble, écoutant avec distance… Aujourd’hui il réapprivoisait le monde… Et croyez-le : c’était grand et effrayant.

De fait, ce n’est pas particulièrement plus rassurant lorsque soudainement, apparaissant devant lui sans crier gare, une jeune femme surgie. Pas très grande et probablement jolie, là elle semblait un tout petit peu vulgaire avec sa tenue et sa démarche dégingandé, pantin cassé sur une paire de talons hauts qui la portaient mal. Ses longues jambes aux genoux brisés paraissaient peiner à supporter son poids pourtant faible et sa coiffure échevelée formait comme un étrange halo autour de sa tête. Maquillage un rien humide d’une fine pellicule de transpiration qui prouvait bien que la jeune femme avait dû beaucoup se dépenser et son parfum fleurit était noyé sous l’haleine chargée d’alcool qui était la sienne.

C’était sans aucun doute l’un de ces démons nocturne qui disparaitrait peut être au matin, chassé par la gueule de bois. Elle parlait vite, de façon relativement cohérente pour la dose d’alcool qu’il lui supposait avoir consommé et de ce qu’elle disait elle s’appelait… Ryeong Gyu. Un joli prénom, pour une jolie fille… Qui là était rendue moins jolie par son état, tout de même…

Attendez…

Mais trop tard, elle l’entraîne avec lui et il envisage sérieusement de tirer un peu sur son bras pour l’empêcher de l’emmener dans son antre. Ou dans le karaoké parce que ça semblait être sa tanière. Sauf que c’était un coup à la faire chuter et à lui briser quelque chose. Comme quoi certaines personnes savaient briser leur coquille sans personne pour les y aider/contraindre.

Ils entrent dans le karaoké sur une musique qui se termine et son regard se pose sur le vestige d’une bouteille de vodka, sur le mobilier un peu repoussé, la table de biais… Une tornade était un peu passée dans l’endroit en sommes. Quoi qu’il en soit, venant remettre ses mains dans ses poches quand la jeune femme relâche sa main, Jae Hwa se présente d’abord, poli, s’inclinant légèrement :

Yook Jae Hwa.

Sa voix grave porte encore pas trop mal au dessus de la musique et malgré tout, malgré ce qui semble être le désire de Ryeong de le voir entrer dans son trip, il constate :

Tu devrais rentrer chez toi, Ryeong, je vais t’appeler un taxi si tu veux.

A ce stade il pouvait bien la tutoyer non ? Et il n’avait beau pas avoir trop trop les moyens de payer un taxi à cette fille, il n’allait pas la laisser là… Parce qu’il était à peu près certain qu’en quittant, Ryeong se contenterait d’aller chercher quelqu’un d’autre et dans son état, elle était potentiellement l’agneau au milieu des loups.

Aucun souci ne vaut que tu te mettes dans cet état, franchement.

Parce qu’excusez-le mais elle ne pouvait pas s’être mise la tête à l’envers pour fêter quelque chose… Sans quoi elle n’aurait pas été seule, à son avis. Boire, s’enivrer, faire n’importe quoi… Seul c’était juste très triste. Et le bonheur illusoire et synthétique passait rarement la nuit.


_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   Mer 22 Mai - 20:02

Elle se sentait tellement libre à ce moment même. Gyu n'avait vraiment pas l'habitude de boire, pour ne pas qu'elle n'avait jamais touché à une goutte d'alcool de sa vie, mais il y a des jours où on pète des plombs - bon, certes chez Ryeong c'était tous les jours, et on fait des choses qu'on ne devrait pas. Mais personne pourrait lui reprocher quoi que ce soit, elle ne fait jamais d'écart. Enfin bref, après son pétage de plomb au karaoké elle était partie chercher quelqu'un à emmener dans son délire et elle trouva se jeune homme qu'elle tira à l'intérieur de la salle où elle avait déjà passé un demi heure ou une heure auparavant. A vrai dire elle n'avait pas vraiment pris le temps de lui demander son avis et elle le tirait tellement fort qu'elle ne savait même pas si il essayait de se dégager ou si il traînait par terre.

Quand elle le lacha, celui ci s'inclina devant elle en prononçant « yook jae hwa. », ça devait être son prénom. elle ne comprit pas tout de suite ce qu'il était en train de faire puis un large sourire se dessina sur son visage. elle laissa échapper une onomatopée proche de « roohhh ! » puis frappa d'une force non contrôlée dans le dos Yook Jae comme pour se foutre de lui mais aussi lui faire comprendre qu'il n'y avait pas besoin de choses comme ça aujourd'hui, pas d'humeur.

« Tu devrais rentrer chez toi, Ryeong, je vais t’appeler un taxi si tu veux. »

Dit le jeune homme en attrapant son téléphone portable. D'un seul coup, le sourire de Gyu se transforma en une grimace avant de devenir une bouille faisant mine de pleurer. Elle s'assit par terre avec la deuxième bouteille encore pleine et même pas ouverte et tapa des mains sur le sol. espérant que le jeune homme change d'avis et reste avec elle, en plus il avait l'air plutôt honnête ce qui plaisait a la jeune femme malgré son état, elle n'était pas encore devenue folle. Yaaaaaaaaah! rester avec moi s'il te plaiiiiiiit ! gémissait elle. je chanterai pour toi si tu veuuuuux.

Si si, je vous assure qu'elle espérait le convaincre avec ça ! Puis soudain il prononça une phrase qui la calma instantanément. Aucun souci ne vaut que tu te mettes dans cet état, franchement. Cette phrase raisonnait dans sa tête et elle se revoyait plus tôt, sur la tombe de sa sœur. elle voulu pleurer, mais ne le fit pas. Il n'en savait rien et elle n'allait pas le lyncher pour ça alors qu'il voulait bien faire. Alors elle fit un grand sourire, tellement grand et forcé qu'on n'en voyait plus ses yeux, déjà petits à la base. Se releva, comme si elle n'avait rien entendu. Et elle tendit un verre à Jaehwa en le forçant à le prendre. Reste avec moi, inconnu. Juste un petit peu ! en fait, pour elle, un petit peu voulait dire : après on ira dans la rue et on criera, puis on fera un tour dans un club aussi ! Elle se comportait comme si c'était son oppa alors qu'elle venait juste de la rencontrer et encore, ils ne faisaient même pas connaissance actuellement. Mais c'est pas vrai grave après tout !

elle mis le lecteur en route, pris un micro et le tendit à Jaehwa en le menaçant pratiquement, avec un petit sourire joyeux et malicieux. chante maintenant ! dit elle avec une fierté dans sa petite voix cassée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 03/05/2013
Messages : 56
Avatar : Kim Him Chan (BAP)
Pseudo : MyPandaa


MessageSujet: Re: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   Lun 27 Mai - 10:29



C’était… Surréaliste. Et pour être franc, ça ne lui plaisait pas beaucoup, cette situation. Il avait déjà parfois du mal à s’aider lui-même et voilà qu’il se demandait s’il devrait aider cette fille complètement ivre à rentrer chez elle ou… Peu importe. Est-ce que c’était bon pour lui ce genre de chose ? Est-ce qu’il n’allait pas se faire du mal tout seul en tombant dans le travers de vouloir secourir ceux qui tombaient dans les leurs ?

Bon… Faisons court : il n’était pas non plus en train de chercher à recueillir tous les chatons abandonnés de la ville. Ce n’était même pas lui qui s’était approché de ce papillon de nuit ! Ryeong Gyu lui avait presque bondit dessus comme un diable sur ressort serait sortit de sa boîte avec un air aussi facétieux qu’effrayant. Parce que c’était ça… Une jolie fille souriante mais que toute une aura ou un contexte bizarroïde rendait un peu affreuse. Ou alors c’était lui qui réfléchissait trop, ce qui n’était pas improbable.

En tout cas, la demoiselle avait une sacrée tolérance à l’alcool si elle avait réellement ingurgité une bouteille de vodka dans sa globalité. Vu sa taille et son poids, elle devrait être à la limite du coma éthylique. Etonnant de fait qu’elle puisse encore tenir sur ses jambes –même mal- et aligner trois mots compréhensibles. Ho croyez-le : il connaissait le corps humain. Il en avait presque fait une vocation à l’époque où il était chez ses parents.

Il grimace tandis qu’elle lui tape dans le dos un peu trop fort, légèrement grognon de la tournure des choses. Elle semblait tout prendre à la légère ou la blague. Difficile de dire si c’était une carapace pour être chose ou les simples effets de l’alcool. Toujours est-il qu’il ne peut que la regarder se jeter à terre pour se mettre à bouder comme une enfant, menaçant de pleurer, tapant sur le sol… Une petite fille oui… Et pas de celles qui vous attendrissent ! Une petite peste capricieuse. Elles étaient si jolies, si bien mise… Mais redoutables à leur manière !

Jae Hwa ne voulait pas qu’elle chante pour lui ni qu’elle fasse rien du genre. Il n’était pas d’humeur à se prêter au jeu et dans de pareilles circonstances, il ne le serait sans doute jamais. Pourquoi est-ce que ça tombait sur lui, hein ? Sur la tonne de piéton dans cette rue passante, il avait fallu qu’elle jette son dévolu sur lui, sûrement complètement au hasard ou parce qu’inconsciemment, elle avait peut être perçu qu’il était aussi paumé qu’elle. Peu importe… La raison du pourquoi l’intéressait peu, à ce moment précis.

Ryeong se relève, piétine un peu sur place, joue au clown triste et sincèrement, il a un petit pincement au cœur pour elle. Ou bien là encore, peut être qu’il fabulait et qu’il reportait ses propres états d’âmes sur cette fille. Peut être bien que finalement, elle n’était qu’une ivrogne en mal de compagnie… Ouais, peut être… Mais là il avait du mal à le penser, même s’il aurait aimé très fort pour réussir à tourner les talons sans y repenser. Sauf que s’il faisait ça dans l’immédiat, il culpabiliserait… Il était presque aussi pathétique qu’elle du coup non ? Il s’enchaînait tout seul, pour ce soir.

Jae Hwa repousse le verre… Mais finit quand même par le tenir pour qu’il ne tombe pas au sol. Il vient néanmoins le reposer sur une petite table. Même s’il l’avait voulu, il prenait encore des médocs depuis son internement. Certes il réduisait tout doucement les doses, sous suivit d’un médecin mais tout de même… L’interaction des deux c’était nul. Dangereux surtout. Le voilà dans la foulée à repousser un micro alors qu’elle tente d’une voix éraillée de l’encourager encore et Jae Hwa se sent doucement, mais sûrement, perdre patience. « Chante maintenant » avait elle dit. On se serait cru dans une mauvaise traduction d’une fable de La Fontaine.

Vas-tu cesser ?!

Il avait légèrement haussé le ton mais pas crié. Le micro est reposer un peu brusquement lui aussi et d’un doigt il vient éteindre la platine. Ca suffisait à présent. N’avait-elle pas une famille ou des amis pour veiller sur elle, cette fille ?

Y a-t-il quelqu’un que l’on peut appeler pour venir te chercher alors ? C’est un miracle que tu sois encore consciente !

Et pour être franc, il se demandait encore s’il ne devrait pas appeler une ambulance, juste au cas où.

Demain tu vas être malade et courbaturer. Et si tu as vraiment bu toute cette première bouteille tu vas même être malade pour le reste de la semaine.

Et en fait, un peu frustrer de la voir s’autodétruire :

Ca c’est si tu survie jusque là sans tomber sur un inconnu moins sympa que moi !

Parce qu’elle avait salement l’air de l’avoir tiré à pile ou face et que pour le coup, elle avait sûrement eu une bonne étoile, même s’il donnait peut être l’impression de gâcher son plaisir.

Je ne vais pas ni chanter, ni boire. Et tu devrais arrêter toi aussi et te reprendre. Tu devrais te regarder dans une glace, tout ça te rend hideuse !

Alors qu’elle serait sûrement si jolie, autrement…



_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   Mer 29 Mai - 21:01

Le jeune homme avait l'air vraiment ennuyé d'être là, mais Ryeong Gyu n'en faisait qu'à sa tête. Petit instant d'égoïsme après toutes ces années à avoir donné ça ne fait pas de mal. Mais elle était tellement à l'ouest qu'elle ne remarquait pas le comportement farouche qu'il avait envers elle, c'était comme si elle ne voyait rien. Ou elle se forçait à ne rien voir pour pouvoir continuer sa mascarade. Dans tous les cas, cela ne dura pas longtemps car il exprima son mécontentement quand la jeune femme, encore le sourire aux lèvres, lui proposa -l'obligea- à chanter pour ne pas se sentir seule. Il éleva la voix sans pour autant crier, lui demandant de cesser son délire, mais elle faisait peur car elle était plutôt grave. Ce genre de voix qui fait comprendre, qu'une fois qu'elle s'est fait entendre, vaut mieux se calmer à moins d'être fou.

Elle sursauta légèrement et ses yeux s'arrondirent aussitôt. Se recula d'un demi pas en arrière, son sourire s'étant transformé en une expression presque effrayée et tragique. Elle se sentie extrêmement seule pendant cinq secondes, puis triste. Ne sachant plus trop quoi faire, elle tournait la tête à gauche, puis à droite, cherchant un endroit pour se poser mais ne pu se déplacer, alors elle resta sur place, jambes tremblantes comme des feuilles. Des sentiments opposés commencèrent à se mélanger dans son esprit et lui fit sentir une sensation douteuse. Gyu était effrayée mais se sentait tout aussi rassurée. Quand quelqu'un s’énerve contre une autre personne, c'est pour l’empêcher de faire quelque chose mal en général, ou parce qu'elle est en train de le faire, comme dans ce cas là. Ce n'était donc pas méchant.

Encore une fois il persistait à vouloir appeler quelqu'un pour qu'on la ramène chez elle. Mais elle n'avait personne. Rien que d'y penser, la rendait confuse, ne sachant pas quoi répondre, ne se voyant donc pas répondre non, j'ai personne j'ai personne pour veiller sur moi car je suis dépressive et suicidaire, tu sais quoi ? ma famille m'a fuit ! non vraiment, aucun risque. Elle réfléchit un instant avant de donner sa réponse définitive en baissant la tête, pendant qu'il lui rappelait les lendemain d'une soirée hardcore.

 « C’est un miracle que tu sois encore consciente ! Demain tu vas être malade et courbaturer. Et si tu as vraiment bu toute cette première bouteille tu vas même être malade pour le reste de la semaine.

Après ces mots, elle releva la tête avec un léger sourire, ses yeux souriaient aussi. Elle changeait d'expression et d'état toutes les cinq minutes, le pauvre Jaehwa devait s'en arracher les yeux de ne pas pouvoir la cerner. « Ca c’est si tu survie jusque là sans tomber sur un inconnu moins sympa que moi ! Je ne vais pas ni chanter, ni boire. Et tu devrais arrêter toi aussi et te reprendre. Tu devrais te regarder dans une glace, tout ça te rend hideuse ! » lança-t-il. A ses mots, elle eut le réflexe de replacer une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, se sentant mal à l'aise d'entendre ce genre de chose. Elle continuait se sourire cependant, en regardant le sol. Puis finalement, elle opta pour la réponse suivante Je vais y aller seule, je ne veux déranger personne avec mes sauts d'humeur. marqua une pause en balayant la salle de karaoké du regard et reprit  « Je suis vraiment désolée de t'avoir dérangé, je suppose qu'on ne se reverra plus. » encore une fois elle replaça une mèche de cheveux mais du côté opposé, prit son manteau et s'inclina face à lui. C'était comme si ses esprits étaient revenus d'un seul coup. C'est une fille plutôt impressionnante.

Malheureusement, pour une quelconque raison elle ne pu retenir son œil droit de laisser échapper une larme, et se retourna à vitesse grand V vers la porte avant de s'y diriger précipitamment. Elle se sentait nulle de l'abandonner dans cet endroit, seul alors que c'était elle qui l'avait fait pénétrer de force. D'un côté elle lui était aussi reconnaissante car elle avait un peu reprit ses esprits – par miracle, et ne referait plus ce genre de chose même si au début c'était amusant.

Elle alla donc payer et trois ou quatre mètres avant la dernière porte, un homme plutôt costaud lui rentra littéralement dedans. Ce fût comme si la Terre s'effondrait d'un seul coup, et elle aussi d'ailleurs. Pas si résistante que ça la Cho, elle s'écrasa littéralement au sol et tenta de se relever avec difficultés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 03/05/2013
Messages : 56
Avatar : Kim Him Chan (BAP)
Pseudo : MyPandaa


MessageSujet: Re: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   Mar 4 Juin - 11:23



Est-ce qu’il lui avait fait peur ? Si oui, et bien que ce n’était pas là sa volonté propre, c’était peut être bien une bonne chose. Il y avait des gens qui ne comprenaient les choses qu’une fois mit devant le fait accompli. Des gens qui criaient au loup mais qui une fois devant ce dernier se retrouvaient seuls. Ryeong lui faisait un peu cet effet ce soir, qu’importe si au « naturel » sa personnalité ait put être toute autre ou bien pas.

Jae Hwa ne se montrait pas menaçant, n’en avait pas l’intention… Mais il serait malgré tout inflexible sur la situation. Ca lui faisait penser à son petit frère qu’il savait perdu au milieu de nulle part. Et s’il avait des ennuis lui aussi, est-ce que quelqu’un viendrait à son secours ? Il l’espérait… Et c’était peut être bien un peu pour ça qu’il s’entêtait à vouloir aider cette fille qui avait pourtant un comportement plus autodestructeur qu’autre chose et qui n’était bien de fait ni pour elle-même ni… Pour lui. Parce qu’il était encore en phase de reconstruction lui aussi… Il n’avait vraiment pas le temps ni surtout l’énergie de jouer les Peter Pan auprès des enfants perdus.

Voilà qu’il se retrouvait donc à la sermonner comme s’il avait parlé à une petite fille. Les jolis yeux sombres s’étaient baissés en même temps qu’elle avait commencé à regarder le sol ou bien ses souliers, comme une adolescente prise en faute après une soirée à laquelle elle n’aurait pas dû pouvoir prétendre. Et ça l’énervait un peu d’être là à jouer ce rôle qui ne lui appartenait pas. S’aurait dût être quelqu’un d’autre. Un frère, une sœur, un parent… Quelqu’un d’autre qu’un inconnu qui ne pouvait pas donner autant de réconfort qu’une personne aimée. Du coup ce n’était pas contre elle qu’il était énervé. Plutôt contre les absents. Mais c’est bien connu que les absents ont toujours tort, n’est-ce pas ?

Ryeong Gyu se recoiffe de manière un peu malhabile mais ces mouvements presque timides, embarrassés, gênés… Voilà bien la première chose qui la rendait presque jolie ce soir. C’était peut être lui qui n’avait jamais été un fan incommensurable de ces femmes énergiques prêtes à conquérir le monde à grand coup de talon aiguille dans l’entre-jambe de tous les hommes qui croiseraient leur route… Pas qu’il les trouve plus intéressante lorsqu’elles n’étaient que rougissement ou balbutiement… Mais disons que les femmes étaient à ses yeux de petits êtres doués de perfection dans la mesure, la tempérance… Dieu seul savait d’où cela lui venait exactement et au fond, peu importe.

Jae Hwa n’a pas vraiment le temps de la retenir, voilà que la demoiselle s’enfuit après s’être excusé. Ca non plus ce n’était pas le but recherché. Est-ce qu’il avait été trop dur ? Difficile à dire. Il ne se faisait pas cette impression mais il avait longtemps été coupé du monde alors c’était possible… Et si c’était le cas, il en était quand même désolé. Une chose de plus qu’il n’avait pas voulu faire mais qu’il avait fait quand même. Sauf qu’au moins, Ryeong semblait avoir rebranché avec la réalité, même si elle était moche.

Il avait eu le temps de la voir pleurer, étranglant un sourire qui sonnait de fait faux au milieu de ses larmes. Pendant une seconde il se contenta d’observer sa silhouette fine et vacillante, indécis quant à ce qu’il convenait de faire… Et lorsqu’elle heurta quelqu’un de solide et qui n’était surtout pas ivre du tout pour sa part, Jae Hwa sursauté. L’homme paru étonné, voir mécontent, claquant sa langue contre son palais en toisant la jeune felle et franchement, Jae Hwa ne pouvait pas la laisser dans cette situation. De fait il vint rapidement jusqu’à elle, frêle biche venant de naître et ne tenant pas encore bien sur ses deux jambes, à l’image de Bambi faisant ses premiers pas sous les yeux d’un Panpan très attentif. On a les références qu’on peut.

Jae Hwa s’excuse auprès de l’homme pour Ryeong Gyu, ce dernier ne répond pas, se contentant de passer à côté d’eux sans un mot, sans même aider la jeune femme à se relever. Très classe quoi. Bon ok, d’une certaine façon il comprenait que ce type ait pu avoir mieux à faire… Mais quand même. Il vient aider Ryeong à se lever mais comme elle peine, il finit par se poser devant elle, lui ordonnant :

Passe tes bras autours de mon cou, je vais te porter sur mon dos.

Il n’était pas gros mais il était grand et il faisait un peu d’activité physique parce que c’était aussi bon pour l’esprit que pour le corps. Sans être un athlète, disons qu’il pouvait sûrement porter un peu son poids plume.

Allez, ne discute pas, tu tiens à peine debout, je vais te raccompagner. Tu habites loin ?

En espérant un peu que non quand même ! Et pour détendre un peu l’atmosphère, il ajoute sur un ton de mi-taquinerie, mi-désapprobation :

Si tu sens que tu vas vomir, préviens que je te repose quand même hein…

Qu’est-ce qu’il ne se retrouvait pas à faire…




_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   Jeu 6 Juin - 17:23

Elle était sur ses genoux, luttant pour se relever quand elle sentit une force la tirer vers le haut. Cho releva la tête et remarqua que Jaehwa était là. Il ne la connaissait pas mais il persistait à vouloir la renvoyer chez elle, il avait l'air de s'inquiéter qu'elle tombe sur une personne pas nette, et maintenant il continuait de l'aider en voulant la relever. Ce qui fut peine perdue, car elle était incapable de bouger. Elle était sûrement dépassée par les événements. Ce n'était pas dans ses habitudes de boire ainsi et de se faire réprimander par des inconnus. Sur le coup, elle ne comprenait même pas ce qu'il se passait, puis il se posa calmement devant elle, l'incitant à monter sur son dos. Bien sûr, au moment même elle ne voulait et secouait la tête de gauche à droite avec énergie et lui lança un yah.. très faible.

Allez, ne discute pas, tu tiens à peine debout, je vais te raccompagner. Tu habites loin ? … Si tu sens que tu vas vomir, préviens que je te repose quand même hein…dit il avec un ton légèrement ironique. Mais Ryeong se doutait que ça ne lui plaisait pas de faire ce genre de choses. Il serait rentré directement chez lui si elle ne s'était pas retrouver à terre. Une fois de plus elle avait l'impression d'être un poids pour quelqu'un, elle détestait ce genre de sensation. Plus elle serait envahissante – même sans le vouloir, moins les gens seront prêt à la considérer.Peu importe, elle s’exécuta. Elle passa doucement ses bras sur ses épaules avant de la refermer, peut être même un peu trop fort, sur la gorge du jeune coréen. Puis, laissa Jaehwa se relever pour pouvoir adopter la bonne position Au passage, elle n'avait tellement plus de force qu'elle ne pouvait même pas enrouler celles ci autour de la taille de Jaehwa pour se cramponner elle même.

Ryeonggyu n'avait aucune notion des distances, elle était donc incapable de lui informer si c'était loin ou pas, mais une chose est sure, elle sait où elle habite. hasang … sunam … Je ne sais pas. J'habite à Sunam. Elle était aussi dans l'incapacité de lui dire combien de temps elle avait pris pour faire le trajet, ce n'était même pas la peine de lui demander vu son état. Je peux faire la route seule si je te dérange, je saurais retrouver le chemin, je ne sais pas si c'est loin, je ne sais pas non plus combien de temps j'ai pris pour arriver ici.
Elle remua légèrement pour le prévenir qu'elle voulait descendre de son dos, car elle se sentait mal à l'aise qu'il fasse le déplacement. Après réflexion, elle se demanda comment elle allait bien pouvoir faire. Il faisait nuit et sincèrement, la vision qu'elle aurait des rues aura surement changer et elle ne pourra sûrement pas les reconnaître. Mais soit, elle voulait quand même essayer. Bon, certes si elle n'y arrivait pas, elle allait être dans la mouise jusqu'au cou, mais si elle y arrivait, elle pourrait rentrer chez elle sans embêter personne et elle éviterait au jeune homme de se déplacer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 03/05/2013
Messages : 56
Avatar : Kim Him Chan (BAP)
Pseudo : MyPandaa


MessageSujet: Re: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   Sam 8 Juin - 13:19




Ryeong finit par accepter sa proposition. De toute façon pour le coup ils auraient été aussi têtus l’un que l’autre. Elle ne voulait pas… Paraître plus faible qu’elle n’était peut être, allez savoir… Et lui n’étant décidément pas d’accord pour laisser une jeune femme diminuée livrée à elle-même. S’il avait tourné les talons de toute façon il s’en serait voulu pendant des jours en se demandant dans quel coupe-gorge elle avait finit. La ville n’était pas un trou et la criminalité ne pétait pas l’échelle mais… Ryeong était en état de faiblesse (ne lui en déplaise) et une jolie jeune femme seule risquait forcément gros. Fallait pas tenter les hommes les moins forts face à leurs instincts, forcément…

Elle passe ses bras autour de son cou, serrant un peu fort… Mais ça va. Honnêtement, Jae Hwa préférait encore qu’elle s’accroche de cette manière plutôt qu’elle perde l’équilibre et se fracasse le crâne en tombant en arrière. Ryeong semble toutefois manquer un peu de force et d’énergie pour le reste et Jae Hwa glisse ses mains sous les genoux de la jeune femme, remontant légèrement sur ses cuisses joliment galbées. Il se redresse après une petite inspiration histoire de ne pas faire d’à-coup ou de tituber… Et sort finalement du karaoké en poussant un petit soupire.

Jae Hwa a toutefois… Un petit sourire qui lui passe sur les lèvres. Certes il bougonnait et se répétait mille fois qu’il serait mieux chez lui, ce qui n’était probablement pas faux… Mais finalement ça avait un petit côté amusant, ce genre de soirée inopinée. Bon… Pas pour Ryeong évidemment qui demain allait sentir les cheveux lui pousser à l’intérieur du crâne ! Mais pour ça, elle ne pourrait s’en prendre qu’à elle-même malheureusement…

La jeune femme lui annonce finalement qu’elle ne vivait pas dans ce quartier… Et Jae Hwa réfléchit un instant avant de lui proposer :

On va s’arrêter à un arrêt de bus, le temps que tu dégrises un peu. Et lorsque tu tiendras sur tes jambes nous prendrons le bon bus pour te ramener.

Il a ensuite un « hé ! » surprit tandis que Ryeong gigote pour descendre de son dos. Il affirme un peu sa prise sur ses cuisses, ordonnant doucement mais fermement :

Deux minutes, le temps de trouver un arrêt de bus ? Là tu pourras t’effondrer sur le banc si tu veux.

Il lève les yeux au ciel, ayant un petit rire tout de même, rajustant la position de Ryeong qui avait commencé à glisser le long de son dos. Jae Hwa reste silencieux un moment, jusqu’à ce que finalement, après quelques minutes, ils arrivent à l’arrêt de bus tant désiré. L’abri était vide, ne restait que le banc mal éclairé par un néon blafard. Jae Hwa relâche enfin la jeune fille, l’aidant à se poser sur le banc et puis :

Dis-toi que tu n’es plus très loin de la tranquillité de ton chez toi.

Jae Hwa se laisse tomber à son tour sur le banc, s’étirant un instant avant de laisser son dos aller contre l’abri. Il ferme les yeux un petit moment, restant silencieux, un peu comme s’il s’était endormit… Mais non. Il prenait juste un peu le temps d’écouter le silence qui n’en était pas vraiment un. Les bruits de la ville, la circulation, les bavardages…

J’adore les bruits de la ville.

Ca pouvait sembler un peu débile mais fallait comprendre que pendant trois ans, il en avait été coupé ! Alors même s’il aimait aussi le silence totale, celui ambiant qu’il y avait maintenant était une… Petite joie.

Tout ce qui manque c’est un ciel étoilé.

Il rouvre les yeux, se penchant un peu par delà le petit abri pour observer un ciel effectivement noir de pollution lumineuse et atmosphérique. Il en revient à Ryeong, lui faisant un petit sourire tranquille. Ca va, il avait assez disputé comme ça, pas besoin d’en rajouter.

Je suis de retour depuis peu de temps, alors je m’emballe sûrement pour pas grand-chose !




_________________
-UC-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   Mar 11 Juin - 20:13

la jeune femme, prise presque de spasmes s'était mise à gesticuler pour pouvoir descendre. Mais apparemment, Jaehwa s'en foutait royalement qu'elle ne veuille qu'elle le ramène puisqu'il ignora ce qu'il avait dit et lui annonça plutôt qu'ils allaient s'arrêter à un arrêt de bus pour qu'elle dégrise et qu'elle « s’effondre ». Après cela, ils reprendraient la route vers le logement de Ryeong. A vrai dire, elle entendait à moitié ce qu'il lui disait car elle s'endormait presque sur son dos, ne faisant même plus l’effort de s'agripper et se laissant presque tomber. Quelque fois elle sentait des secousses qui étaient en fait, le jeune homme qui essayait de la remettre en place d'un seul coup.

Il arrivèrent ensuite sous un abri, dont la faible lumière réveilla la jeune femme. Elle grommela légèrement en se frottant les yeux avec sa main droite, tandis que l'autre se tenait fermement au haut du jeune homme, alors qu'il voulait la poser sur le banc, elle eut du mal à décrocher. Une fois ceci fait, elle s'étala littéralement sur le banc, laissant tout de même une place au jeune homme de s'asseoir, encore mal réveillée, mais les yeux bien ouverts pourtant.

« j'adore les bruits de la ville. »

Lui avait il dit si soudainement. Ryeonggyu ne s'était jamais attardée à regarder le ciel, qu'il soit étoilé ou pas, ou écouter ce qui l'entourait, étant trop occupée à refaire sa vie. Cela lui prenait beaucoup trop de temps, elle avait à peine le temps de se rendre sur la tombe de sa sœur. Ce genre de chose n'arrivait qu'une fois par mois, et aujourd'hui avait été ce fameux jour. Bref. Elle était restée silencieuse face à cette phrase, se contentant d'ouvrir grand les yeux et regarder dans la même direction que lui en alternant son visage et le point qu'il regardait, c'est à dire le ciel. Elle aperçu un léger sourire sur son visage, il avait l'air calme à ce moment là .

« Je suis de retour depuis peu de temps, alors je m’emballe sûrement pour pas grand-chose ! »

Cette phrase, aussi bizarre que ce soit, interpella immédiatement la jeune koyangi. Son regard se stoppa net sur son visage, et fit une expression qui montrait très bien son interrogation. De quoi parlait-il ? Il venait de revenir d'où ? Elle n'osa pas de suite poser la question et resta silencieuse un moment. Ça ne dérangerait personne de toute façon, se disait elle à elle même. Elle se redressa et se positionna normalement, comme toute personne civilisée. Ou du moins à moitié. Et observa le jeune homme du coin de l’œil, son côté curieux ne pouvant résister plus longtemps. Elle se racla la gorge dans un bruit sourd.

 « Mh. Où est ce que tu as été ? »

Elle espérait juste ne pas se prendre un vent, et commençait à sincèrement s’intéresser au jeune homme comme si ils étaient amis auparavant et qu'ils n'avaient jamais eu l'occasion de parler.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.   

Revenir en haut Aller en bas
 

noraebang is so good ! - ft yook jae hwa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
veneficia felis :: 
la fin
 :: les anciens rps
-