AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 yi su wei ▲ say what we want, love who we want, kiss who we want.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


DC : Ahn Ryun
Date d'inscription : 22/06/2013
Messages : 135
Avatar : (wu yi fan - kris)
Pseudo : oignivore

Emploi : Gamer pour une petite firme de jeux vidéos et vendeur de pizza.

Bloc note : DOES SUMMER IS A GOOD SEASON TO BE IN LOVE ?LOOKING FOR SOME TROUBLE TONIGHT YOU HAVE A NEW MESSAGE : 1 4 3 ▲ Who are you? Are you in touch with all of your darkest fantasies? Have you created a life for yourself where you’re free to experience them? I have. I am fucking crazy. But I am free.

MessageSujet: yi su wei ▲ say what we want, love who we want, kiss who we want.   Sam 22 Juin - 21:28

Yi Su Wei

20 ans
chinois
gamer et vendeur de pizza
bisexuel
foutrement pauvre
gusok
caractère
Capricieux, gamin, têtu, fêtard, rancunier et radin, il pourrait être qualifier comme le fils d’un démon, et pourtant c’est un ange, un blanc, un yang. Pas vraiment naïf mais plutôt simplet, il s’engage dans une vie qu’il commence à peine, et met les deux pieds en même temps dans l’inconnu, que se soit du vide ou du pleins. Comment dire, il n’as pas vraiment peur de l’inconnu, et son principe à lui c’est «vivre tant que tu le peux». Profiter, sortir, rire, voila ces mots d’ordre. Feignant, il aura du mal à se mettre à bosser et ne fera quelque chose seulement quand il y est forcer,  et n’est donc pas très serviable. Boudeur également bien qu’il ne s’énerve vraiment pas vite, il fait la moue facilement et rejette le plus possible la faute sur quelqu’un d’autre.

Su Wei s’est toujours trouvé beaucoup trop tactile et amical, et ses amis sont souvent la cible de son affection légèrement trop importante pour n’importe qui. Ayant trop souvent été pris pour un con, il préfère jouer à l’hypocrite et avoir pleins d’amis que de s’accrocher pour se prendre des couteaux dans le dos après. De ce fait, les inconnus peuvent parfois penser qu’il n’est qu’un adolescent parmi tant d’autre, en crise de connerie qui ne réfléchis à rien, mais détrompez-vous, Su Wei sait parfaitement ce qu’il fait (enfin du moins, il croit savoir) et est intelligent sous ses airs de gamin effarouché. Derrière son apparence immature ce cache un garçon en phase d’être un homme, qui découvre les aléa de la vie, au risque de parfois se faire avoir, il préfère se forger ses propres opinions et croire en ce qu’il voit. Souriant, protecteur, attachant, blagueur et bon ami. Il n’est pas un ange, pas un démon, il incarne les deux.
histoire
Ahhh, Shanghai, cette belle ville. Un homme épouse une femme et se livrent ensemble à ses infâmes pêchés. C’est la que tu fait ta magnifique entrée dans un monde que t’as pas envie de découvrir. Noir de haine, pleins de chasseurs d’argents, trop peuplé, trop pollué. Ouais ça oui, le plus beau cadeau que ta mère aurait pu te faire pour t'éviter des emmerdes, c’est avorter. Tout le monde à tord dans ce monde, tout le monde ment et tout le monde cherche le plus gros poisson. Y’as les chassé et les chasseurs, y’as les victimes et les prédateurs. Tes parents étaient tout les deux des prédateurs, en quête de belles choses, de fortune, de gloire, et avec tout ça tu devais être parfait. Un parfait petit chinois avec la loi du seul enfant, tu subis tout leurs caprices. Pour eux, tu était forcement comme eux, un prédateur, et un prédateur se doit d’être magnifiquement entraîner pour pouvoir reprendre l’une ou l’autre firme.

Mais tout les jours t’as prié les dieux pour que ta situation modeste se transforme en désastre pour que tes parents se calment, qu’ils comprennent ce que c’était la vie quand on était une victime. On peut dire que ça à plutôt bien marcher. T’avais quoi, dix ans quand tout à exploser. Un mensonge trop gros, une arrestation, des rumeurs, et puis voilà, t’es pointé du doigt. Avant, t’étais trop jeune pour vraiment comprendre, t’étais juste un petit garçon turbulent, mais le collège à été ton explosion. La rue est devenue ta vraie maison, et peu à peu tu découvres les sept pêchés capitaux. La gourmandise, toujours tu manges, encore et encore, mais tu te dépenses tellement (et ton hyperactivité t’aide beaucoup dans ces cas la) que tu ne prend pas un gramme. La paresse, avec ce don que tu as de toujours mettre tout tes devoirs sur les épaules des autres. On te l’a souvent rapproché, allant de paire avec la colère que tu avais l’habitude d’extériorisé en te défoulant dans les rues. L’orgueil qui t’as aveuglé pendant presque toute ton adolescence, se liant d’amitié avec son ami l’Avarice. Et puis plus tard, la luxure, au plaisir combien charnel que tu as adoré découvrir, de pleins de façons différentes.

Finalement, l’arrachement que tu attendais pour recommencer une pseudo vie arrive, et t’entraîne dans un monde encore pire que le tiens : l’inconnu. La corée, c’est quoi ça ? Pour toi, le néant et l’avenir. Tu sais pas trop, mais en tout cas ta mère à décider d’arrêter de s’accrocher à un taulard, et bien qu’elle ne se soit pas remarié, elle à amasser tout juste assez d’argent pour payer deux billets aller simple vers la corée du sud, direction Busan. Elle avait étudié le coréen, mais toi, jamais non, jamais t’avais entendu ça ailleurs qu’à la télé.  T’arrives au lycée, t’es jeune, t’as commencé à te faire une vie dans les rues de Shanghai, et voila que tu recommence dans les rues de Busan. Mais tu te sens pas vraiment chez toi ici, jusqu’à une fameuse rencontre. Mao Lei. DIEU MERCI. Un chinois. Trop mignon qui plus est, forcément que tu t’es directement dirigé vers lui en le voyant au fond de la classe. Vous êtes devenus proche, très proche même, bien qu’un certain Darryn était un peu trop collant par moment. En fait t’as jamais eu honte de penser qu’il était mignon, et comprendre que tu aimait les hommes t’as pas plus choqué que ça, t’as plutôt pris ça comme un nouveau pêché à transgresser, à faire rager ta mère, mais finalement tu préfères, c’est mieux.

A nouveau, tu te forges une nouvelle vie, tu évolues, tu laisses ta mère alcoolique se démerder avec sa merde, et préfère très vite te prendre un studio, aussi miteux soit-il, pour avoir ton indépendance. Tu vis aujourd’hui dans un placard à balai à Yuheon, et tu vis en livrant des pizza, en testant des nouveaux jeux dans une petite agence. Tu passes ta vie dans les rues, et plus d’une fois on t’as pris pour un clochard, à te promener avec ta chienne prénommé Luxuria. Tu danses dans la rue, tu rigoles dans la rue, tu vis dans la rue. Et sans en avoir conscience, pleins de choses se trame autour de toi, mais tu es bien trop occupé à essayer de remonter la pente que tes parents ont fait bien raide pour remarquer les légers changements que tu ressent à certains moments, et avec les animaux, et avec les humains. Sentiments plus fort, persuasion, contrôle des animaux, influence, affection pour un certain Mao Lei. Tu te rend doucement compte que beaucoup de choses te fascinent, comme cette chose irréel qu’est sa transformation en chat. La première fois, t’as bien cru que les effets de la drogue que tu avait ingurgité un peu plus tôt n’était pas passé, quand il t’as montrer ses oreilles de chats. Mais finalement, pourquoi tu prendrais le temps de t’en occuper, les pizzas que tu livres refroidissent, ne t’attarde pas.
intuition
intuition; Pourquoi comme dans les vieux contes, quand tu passes quelque part les chats te suivent, les clébards de la rue aussi. Et puis tu aimes les animaux, les cajoles, en prend soin, et en laisser un dans la rue c'est impossible. Tu arrives d'ailleurs à les éduquer avec énormément de facilité, et jamais aucun animal ne t'as fait de crasses.

pouvoir; Contrôle des animaux. Leur esprit est lié au tiens, et il suffit parfois d'un regard pour qu'ils te comprennent. tu n'as pas vraiment conscience de ton don, tu sens juste que parfois, ton contrôle est plus fort que le simple fait de bien t'entendre avec les animaux. Lorsque ton don s’actionne réellement, ta voix change légèrement, tes yeux se fixent dans ceux de l'animal. Mais pour maîtriser un animal, il te faut beaucoup de temps.

Le seul que tu maîtrise à la perfection est ta chienne, un berger australien aux yeux bleus plus profonds que ceux de la nuit.
acceptes-tu de te voir attribué un koyangi ? non petit chat, j'en ai adopté un. Roux. Il mord.

Oignivore
pseudo
18 ans
âge
dans ton cul ma chérie.
d'où viens-tu ?
personnage sortis du côté gauche de mon cerveau.
personnage inventé ?
Kris -exo-
ton avatar
Il est doublement moche, je suis doublement débile d'être toujours la ♥
ton avis
cheap.
autre chose ?

made by cateden


Dernière édition par Yi Su Wei le Lun 24 Juin - 0:44, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


DC : Aie-je une tête à avoir un DC ?
Date d'inscription : 15/06/2013
Messages : 169
Avatar : Zhang Xin Yuan
Pseudo : Daffodil ; Daffotruffe ; Yeye ou Frayvia

Emploi : Je reste toute la journée à la maison... Chose peu exaltante ! J'ai pas le choix, mon mari ne veut pas que je travaille. Il peut aller se brosser ! Je ne vais rester éternellement enfermée dans cette immense maison toute seule, donc, en son absence, je continue à vivre ma passion pour la danse classique. (Je suis en réalité une ballerine)


MessageSujet: Re: yi su wei ▲ say what we want, love who we want, kiss who we want.   Sam 22 Juin - 21:43

OH MY GOD! KRIS *O* TOI JE VAIS TE VIOLER !
Re-Bienvenue Chaton
Bon courage pour cette fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 21/06/2013
Messages : 27
Avatar : wang feibulous
Pseudo : yasmine

Emploi : indéfiniment en vacances, elle est pas belle la vie ?


MessageSujet: Re: yi su wei ▲ say what we want, love who we want, kiss who we want.   Dim 23 Juin - 16:21

une invasion d'exooooooo ♥️

moi ne peut que aimer.


bref, rebienvenue et courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


DC : Ahn Ryun
Date d'inscription : 22/06/2013
Messages : 135
Avatar : (wu yi fan - kris)
Pseudo : oignivore

Emploi : Gamer pour une petite firme de jeux vidéos et vendeur de pizza.

Bloc note : DOES SUMMER IS A GOOD SEASON TO BE IN LOVE ?LOOKING FOR SOME TROUBLE TONIGHT YOU HAVE A NEW MESSAGE : 1 4 3 ▲ Who are you? Are you in touch with all of your darkest fantasies? Have you created a life for yourself where you’re free to experience them? I have. I am fucking crazy. But I am free.

MessageSujet: Re: yi su wei ▲ say what we want, love who we want, kiss who we want.   Dim 23 Juin - 23:41

Merci vous deux ♥ papa² vous aime!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: yi su wei ▲ say what we want, love who we want, kiss who we want.   

Revenir en haut Aller en bas
 

yi su wei ▲ say what we want, love who we want, kiss who we want.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
veneficia felis :: 
veneficia felis
 :: présentation :: membres validés :: gusok
-