AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Trap. ✰ ft Tsai Chen


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Date d'inscription : 11/06/2013
Messages : 13
Avatar : park sora.
Pseudo : Deefox

Emploi : ❝ Le nu est la sincérité du corps : une honnêteté que tout le monde ne peut avoir. ❞ mannequin sous-vêtements & loin d'être une potiche.


MessageSujet: Trap. ✰ ft Tsai Chen   Mar 23 Juil - 10:41




HIDE & SEEK


TENUE.

Une douce mélodie qui résonne contre les murs, mes doigts qui glissent sur ces touches noires et blanches à une allure plutôt rapide. Il n'y a que le piano pour me calmer, et me permet de m'évader quelques instants du monde réel. Une nouvelle insomnie qui m'a empêché de récupérer après une longue journée de shooting. Par chance, je n'ai rien d'autre avant trois jours, en espérant que durant ce laps de temps Morphée veuille bien me serrer dans ses bras quelques heures. Le physique est quelque chose d'important dans mon métier, et je ne peux pas me permettre d'arriver avec des cernes de trois kilomètres de long sous mes yeux. Les premiers rayons du soleil illuminent mon appartement, ils brûlent mes bras encore en pleine danse sur les touches du piano. Finalement je m'arrête et décide d'aller prendre un petit déjeuner, mon estomac manifestant sa détresse. J'arrive dans la cuisine, ouvre le réfrigérateur pour me servir un grand verre de jus d'orange bien frais et prend une barre de céréale dans un placard. Je m'installe sur mon canapé, devant la télévision et plus précisément les dessins animés. À cette heure-ci il n'y a pas grand chose, je me contente donc de ça. Mes commencent à piquer, mon corps devient de plus en plus lourd. Je m'endors finalement sans vraiment m'en rendre compte.

J'ouvre les yeux, le soleil est bien haut dans le ciel. Je remarque qu'à la télévision c'est le feuilleton de l'après-midi qui passe… voir celui de la fin d'après-midi. Je me lève en sursaut avant d'attraper mon téléphone portable pour regarder l'heure qu'il est. 18h30. Un soupire s'échappe d'entre mes lèvres. Certes j'ai au moins rattrapé un minimum mes deux nuits blanches, mais ce soir je n'allais encore une fois pas trouver le sommeil. Il faut que je retrouve un rythme normal. Lentement, je monde à l'étage, pour me diriger plus précisément vers la salle de bain, allumant la stéréo qui s'y trouvait pour mettre un peu d'ambiance. Je me sépare au fur et à mesure de mes vêtements avant d'entrer dans ma douche pour me laver. Mon programme de la soirée est tout réfléchi. Je sèche mes cheveux, me maquille avant de passer trente minutes devant mon dressing pour choisir la tenue parfaite. J'opte finalement pour un look totalement blanc, avec une jolie robe lisse, de petites socquettes, mes chaussures transparentes avec des piques, l'une de mes pochettes préférées, sans oublier l'accessoire que je ne quitte pratiquement jamais : mes lunettes de soleil rondes rétro. Il fait nuit vous allez me dire que ça ne sert à rien d'en mettre bah…. vous avez raison mais c'est mon petit caprice du jour. Avant de quitter mon appartement j'attrape derechef mon portable pour composer le numéro d'une maison d'hôtes où j'ai mes habitudes. Ils me connaissent bien et savent mes goûts par coeur. Mon sourire s'efface lorsque la gérante me dit que mon petit chouchou ne travaille pas ce soir. Hors de question d'y aller si cet abrutit n'y est pas. Comme toujours, je finir par obtenir ce que je veux, en l'occurrence son adresse. Il n'habite pas très loin, tant mieux.

Je ferme tout à clé avant de monter dans ma voiture, jetant un rapide coup d'oeil dans le rétroviseur pour voir si tout est ok niveau look. Je remarque que je porte toujours ce collier avec en pendentif une stupide bague en plastique que l'on peut trouver dans les distributeurs de jouets pour enfants à un prix dérisoire. Mais je ne sais pas pourquoi, je n'arrive pas à m'en séparer, il m'est même impossible de le faire. Moteur en marche, je me met en route pour aller chez lui, autant aller l'embêter. Arrivée dans son quartier, je trouve rapidement une place à quelques mètres de chez lui. Je me coiffe une dernière fois puis me poste devant son portail. J'abaisse mes lunettes pour mieux pouvoir observer sa maison, une jolie bâtisse bien moderne. Vu son métier il a les moyens en même temps. Sourire aux lèvres, je laisse mon doigt s'écraser sur la sonnette un long moment.

_________________

人远情疏,人走茶凉。
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 11/06/2013
Messages : 16
Avatar : Huang Zi Tao [aka Tao - Exo M]
Pseudo : Breathless


MessageSujet: Re: Trap. ✰ ft Tsai Chen   Mar 23 Juil - 22:49


Tenue


Cela faisait bien plusieurs jours que Tsai Shen était enfermé chez lui, laissant de nombreuses clientes insatisfaites de ne pas le trouver sur son lieu de travail. Depuis peu, beaucoup de ses sens semblaient devenir plus développés, plus sensibles. Ainsi dit, on pourrait croire que ce serait une bonne chose pour le jeune homme. Certes, mais malheureusement, cela n’inclus pas seulement de bons points, mais également des inconvénients.  En effet, cet accroissement de la sensibilité de ses sens était pour lui un véritable calvaire. Rappelez-vous de cette bonne femme quadragénaire dans le train qui s’était parfumée de telle sorte qu’on eu cru qu’elle s’était vidé la totalité de son flacon sur le corps, pour Tsai Shen l’intensité des odeurs de chaque individu était du même type. Alors pensez donc à lorsqu’il croise réellement cette quadragénaire !  Rappelez-vous également le tohu-bohu de la ville, lorsque vous allez au travail ou que vous vous rendez au centre commercial pour les soldes, rappelez vous donc du sifflement de vos oreilles mêlé à un mal de tête lancinant ainsi que d’un stress plus ou moins variable selon plusieurs facteur, cette fois encore, même lorsque la situation est bien plus calme que celles citées, Tsai Shen la vit de la même manière. Rappelez vous enfin lorsque vos yeux vous font défaut ou, au contrairement, lorsqu’ils s’adaptent à la situation et à l’endroit sur lequel votre regard ce pose. N’avez-vous jamais une sensation de déséquilibre mélangée à un léger pique de douleur au sein de votre crâne ? Cela encore, le jeune chinois vit l’adaptation de sa vision de la sorte.

Tous ces facteurs avaient entraînés une migraine permanente chez l’hôte qui l’avait poussé à devenir un ermite le temps que tout ceci lui passe. Mais voilà plusieurs jours, plusieurs semaines déjà, qu’il était dans cet état. Et plus le temps passait, plus tout ceci s’intensifiait bien qu’il tentait de s’y habituer. Le plus bizarre dans tout ça ? Dur à dire, puisque tout semblait l’être. Il semblait avoir, malgré sa solitude, un besoin d’être choyer malgré son caractère généralement distant envers les autres. Autre chose : il mangeait pratiquement exclusivement de la viande, lui qui adorait les salades composées à la base… Pire encore, il l’aime saignante, presque crue, alors qu’il avait jusque là toujours mit un point d’honneur à ce qu’elle soit, au minimum, à point, presque (et insistons sur le presque) bleu.

Enfin, comme chacun de ces derniers jours, il ne pourrait sortir sous peine de s’infligé des maux de tête qui le cloueraient au lit. Enfermé dans sa chambre insonorisée, il avait pourtant pensé à sortir, au moins pour travailler, c’était même préparé, enfilant un costard noir par-dessus une chemise blanche, le classique étant parfois la chose la plus appréciable, et avait souligné ses yeux d’un trait de crayon khôl qu’il avait estompé de son doigt afin de donner à son regard une certaine intensité de par cet aspect charbonneux qui collait plutôt bien à ses yeux naturellement cernés.

Pourtant, malgré sa bonne volonté, à peine eut-il mit le pied dehors que le chahut de la ville à 15 minutes de marche lui parvenait aux oreilles. Conscient que ça n’allait pas arranger son état et donc donné une mauvaise prestation au sein de son travail, il retourna se cloitrer à l’intérieur de chez lui, se réconfortant d’un bon verre de lait frais avant d’allumer la télévision en prenant bien soin de baisser le volume au plus bas.

Cette soirée aurait dût être comme les précédentes depuis quelques jours, pourtant, la sonnette de chez lui indiquait que cela allait en être autrement. Se bouchant dans un premier temps les oreilles en se tordant de douleur, il finit par crier qu’il arrivait à l’interphone avant de venir voir qui l’attaquait ainsi. Sortant de sa maison en ayant bien prit soin de mettre des boules quies dans ses oreilles pour limiter le bruit, il sortit de sa maison, clés en main, afin de venir voir qui se trouvait au portail. Un moment silencieux, il ouvrit poliment à la demoiselle (chose qu’il n’aurait pas faite avec les autres clientes) en la dévisageant inconsciemment.

« Comment connaissez-vous mon adresse ? » demanda-t-il sans passer par quatre chemins, bien que son ton ne soit pas forcément rude.



_________________

不管白猫、黑猫,逮住老鼠就是好猫。
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Trap. ✰ ft Tsai Chen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Fête d'Al-Chen [Tout le monde est convié !]
» Petit bug Chen
» Je suis un Trap
» [résolu] bug prof chen
» Li Mei Chen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
veneficia felis :: 
yuheon
 :: Hasang :: Résidences :: Loft de Liu Tsai Shen
-