AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 3 ▲ la légende


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

PNJ

Date d'inscription : 17/02/2013
Messages : 148

MessageSujet: 3 ▲ la légende   Mer 24 Juil - 20:32

La légende.


« La légende se transmet depuis tant d'années. Comment ont-il pu ne jamais se douter que ce qui semblait si faux était bien plus vrai que la réalité ? »




Dans les anciens temps vivaient d'étranges personnes. D'étranges personnes dotés d'étranges intuitions. Ils pouvaient prévoir les changements de températures, comprendre les animaux, déterminer le sexe d'un enfant à même le ventre de sa mère. Personne ne savaient comme ils y parvenaient, mais personne ne voulait le savoir car la magie effrayait. Ils étaient des élus de dieux, ceux qui ont reçu la lumière.

Ces personnes étaient en réalité des chamans, et loin d'être seulement des intuitions, ce qu'ils développaient était des pouvoirs. Mais pour que ces pouvoirs puissent être compris et utile, quelque chose de plus était nécessaire. Une énergie. Une énergie pure, venant d'un être qui l'était tout autant était obligatoire pour développer les dons que ces personnes avaient reçu.  

Le chat. Le chat cet être si pur était la source d'énergie dont avait besoin un chaman. Mais ne souhaitant pas voler ce qui ne lui appartenait pas, le chaman dut offrir quelque chose en retour au chat, et il lui offrit la possibilité de se changer en humain. Les chamans et les chats vécurent donc en symbiose, profitant des avantages qu'ils s'offraient l'un l'autre en toute sérénité.

Cependant, bien des années après, une grande chasse fut organisée. Les chamans avaient été découvert, ils n'étaient plus en sécurité. Pour survivre, il fallait se cacher. Les chats de leur côté ne risquaient rien, pouvant se transformer à leur guise en animal ou en humain, ils pouvaient vivre leur vie sans risquer de se faire tuer. Beaucoup de chamans furent tué, les autres restaient cachés afin de se protéger.

Et les dieux n’apprécièrent pas que ce qu'ils leur avaient si gentiment offert soit si lâchement abandonné, si facilement caché. C'était un don qu'ils se devaient d'utiliser, quelque chose de précieux dont ils étaient obligé de profiter, de chérir. Ils avaient été des élus de dieu, de ceux qui devaient se faire vénérer et non martyriser. Les dieux se sentirent trahis, abandonnés, voyant leur cadeaux renié sans aucun ménagement. Ils se mirent en colère, et leur courroux n'était jamais des plus léger. Le tonnerre s'abattit, la foudre détruisit tout son sur passage.

Mais une infime partie de ceux qui autrefois avaient trahi se repentit, implorant le pardon auprès des dieux, trouvant milles excuses pour justifier l'injustifiable. Ceux-ci furent expiés, et retrouvèrent leur place parmi les bonnes grâces des dieux. Ils étaient à nouveau aimés, adorés et chéris par les dieux, mais aussi martyriser, abattu et jugé par ceux qui leur ressemblait tant, ces citoyens normaux.

Cependant, une autre partie n'avait pas souhaité affronté la lumière, n'avait pas voulu se confronter au monde, n'ayant pas voulu s'éteindre. Ils sont resté caché, ont continué leur trahison. Ils sont resté lâche et faible, incapable d'assumer ce qu'ils étaient en réalité. Les dieux ont alors continué à punir. Mais ne pouvant pas leur enlevé le pouvoir qu'ils leur avaient donné, ils leur enlevèrent la source d'énergie qui leur permettait de l'utiliser : les chats.

Sans ces chats, ces anciens geurimja étaient condamné, mais ils ont trouvé l'alternative idéale pour ne pas sombrer : le vol. Au lieu de se voir offrir l'énergie dont ils avaient tant besoin, ils l'a volaient à d'autre, se permettant ainsi d'utiliser leur pouvoir comme ils le souhaitaient, sans visible contrainte. Néanmoins, on pouvait observer que peu à peu ils en devenaient dépendants. Ils ne pouvaient plus s'arrêter de voler, et ceux qui essayaient en mourraient.

Et c'est ainsi que les geurimja furent séparés. Les repentis : les gusok, et les damnés : les jeoju.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://veneficia-felis.fr-bb.com
 

3 ▲ la légende

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Quelque vilains dans la Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
veneficia felis :: 
veneficia felis
 :: administration
-